ostéopathe Rueil Malmaison

Ostéopathe D.O à Rueil Malmaison

Articles

Le bon fonctionnement des organes est gage supplémentaire de récupération chez le sportif. Pour bien fonctionner ces organes et leurs environnements doivent bénéficier d’une bonne mobilité de glissement, avec les diverses structures qui les entourent.

Chaque organe a son importance.

 

o  L’intestin grêle

Il est fréquent de rencontrer chez le sportif, des dysfonctionnements de cette portion du tube digestif, dus à diverses origines telles que :

 

Une dysfonction de cet organe entrainera un ralentissement de l’absorption et l’assimilation :

 

La prise de complément alimentaire ne compensera pas la lacune physiologique si la dysfonction persiste localement, et entrainera une surcharge de travail hépatique sans parvenir à compenser la qualité des échanges physiologiques à ce niveau.

 

Le foie

L’activité métabolique du foie est très sollicitée lors de l’effort physique. Cette région est également sujette à de nombreux processus traumatiques mais aussi émotionnels ou toxiques :

 

Inversement :

 

  • - Le dérèglement du système parasympathique par l’état de stress;

     

    - Une hypo mobilité viscérale abdominale par une éventuelle respiration paradoxale ;

     

    - Une suite d’appendicectomie où les tissus cicatriciels se sont épaissis créant des fibroses et adhérences, donc une zone de fixité perturbant la mobilité de l’intestin grêle ;

     

    - Des épisodes inflammatoires de la muqueuse intestinale modifiant le fonctionnement physiologique et par la suite créant une fibrose, qui bridera la mobilité du segment ;

     

    - Les dysfonctionnements articulaires favorisants des troubles intestinaux ou inversement;

     

    - Une hygiène de vie (alimentaire notamment) en inadéquation avec la pratique sportive.

     

     

    - En eau, alors que le sportif a un besoin accru d’hydratation ;

     

    - En oligoéléments (Zn, Cu, etc.) et en vitamines, sachant que le fer joue un rôle précieux dans l’endurance, le magnésium dans les périodes de stress accentuées, ou le chlorure de sodium pendant les températures élevées;

     

    - Des graisses et sucres.

     

     

    - Si les dysfonctions thoraciques basses perdurent insidieusement, elles peuvent se répercuter sur le foie ;

     

    - Une mauvaise mobilité du thorax perturbe celle du foie ;

     

    - Suite à une maladie pulmonaire ou à des micro traumatismes (sport de combat), le bilan ostéopathique révèle également une perturbation de la mobilité hépatique ;

     

    - Des troubles intestinaux exercent des contraintes sur cet organe.

     

     

     

    - Des blessures musculaires, tendineuses, ou des états inflammatoires peuvent trouver leur source dans des insuffisances fonctionnelles, affectant la fonction hépatique;

     

    - Les séquelles de maladie hépatique et cette insuffisance fonctionnelle favorisent l’accumulation de toxines et encourage les incidents musculo tendineux, à risque chroniques.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion